Rousquille Rousquille 21 avril 2008 10:16

J’ai tenté d’ajouter des photos extraites de la vidéo, mais apparemment, ça n’a pas marché, mille excuses à tout le monde. Néanmoins, quiconque prendra la peine de regarder attentivement le court métrage de You Tube pourra aisément reconnaitre le gars au bandeau tibétain. Son intervention, quelques secondes après, est moins évidente, mais reconnaissable. Il a échoué et ne s’est jamais approché de l’escrimeuse handicapée.

La traduction du récit de Jin Jing provient du site chinois du site officiel des JO. (http://torchrelay.beijing2008.cn/cn/torchbearers/headlines/n214298685.shtml

J’ai volontairement mis de coté les informations et les photos qui montrent le type au bandeau parmi un groupe de patriotes chinois parce que j’estime qu’elles ne sont pas probantes, bien qu’intéressantes. Mon sentiment est que la photo pose problème, mais je n’ose pas me prononcer sur son authenticité. N’étant pas un spécialiste de la photo, je n’ai aucune idée de la manière dont elle aurait pu etre truquée, si trucage il y a. J’espère que des lecteurs mieux au fait de ces techniques apporteront leur éclairage, de meme que des témoins des incidents de ce jour-là.

Ce dont je suis presque certain en revanche, c’est que la pauvre Jin Jing (qui vient d’etre invitée par Sarko en France pour recevoir ses plus plates excuses) a bel et bien été jetée en pature aux lions tibetains dans l’espoir de provoquer des incidents qui enflammeraient l’esprit des Chinois. Ca s’appelle "tenter l’adversaire". Un très vieux truc de la propagande.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe