Libr'Op Libr’Op 21 avril 2008 17:31

Oui, c’est vrai ce jour-là nos amis chinois, comme dirait Bernard Kouchner, étaient les seuls maître à bord, dictaient leur quatre volontés aux autorités françaises, interdisaient à la télé française de filmer quand ça leur chantait, chatouillait dangereusement David Douillet, changeait le programme à tout bout de champ notamment en arrivant à l’Hôtel de Ville quand on sortit le drapeau tibétain à la fenêtre et déploya une belle banderole qui tonitruait : "La Chine médaille d’or de la peine de mort". Sympa, non ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe