gnarf 27 mai 2008 22:46

>>D’ailleurs, l’UE pourrait toujours si elle le voulait lancer un OS local et interdire Windows pour relancer son activité. On n’en prend pas le chemin.

Consternant...

A votre avis, combien d’entreprises Europeennes vendent actuellement des produits qui fonctionnent uniquement grace a l’architecture de Windows ? des centaines, des milliers. Combien de dizaine de milliers d’informaticiens ont acquis une expertise dans cet OS complexe au prix d’annees de formations payantes ? 

Lancer un OS local et interdire Windows c’est tuer ces boites, asphyxier ces gens et en plus, garantir que quasiment plus un seul des logiciels Europeens ne s’exportera....sauf si on arrose de subventions des pays etrangers pour qu’ils adoptent cet OS.

Lancer un OS local et interdire Windows, c’est faire miroiter un monopole et un gros budget a nos "champions" locaux, les Thomson et cie...qui n’ont pas l’experience dans ce domaine et vont faire des conneries dont nous ferons tous les frais...

Donc lancer un OS local et interdire Windows, c’est transformer l’informatique Europeenne en machin gere par l’Etat, rempli de boites qui ne survivent que grace aux subventions, avec une commission chargee de repandre l’OS en question par subventions.

C’est quand-meme impayable...c’est aussi stupide comme idee que le beauf du coin qui dit "ah ba vivement une bonne guerre". Le protectionnisme...on n’achete rien aux autres et on refait tout maison pour etre grands dans tous les domaines...ca ne vous rappelle rien ? c’etait l’URSS.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe