alberto alberto 1er juillet 2008 14:54

Pour les OGM, oui, Olivier : hélas, bien difficile d’endiguer cette monstrueuse vague de pognon nourrie par les industriels des lndustries agroalimentaires allant irriguer dans les mondres recoins du pouvoir, de Bruxelles jusqu’à à notre Sénat !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe