masuyer masuyer 6 juillet 2008 00:03

Merci Olivier Cabanel,

j’avais lu cette information dans le Canard, et ne l’avais pas trouvé reprise ni dans les médias traditionnels (ce qui n’est guère étonnant, hélas) ni dans le "média citoyen" (qui bien souvent ne fait que reprendre et commenter les sujets qui buzzent fort).

Un petit bémol par contre sur le fameux "principe de précaution". Rappelons-nous les débuts du Sida et les coryances en vogue à l’époque. Sur la base du principe de précaution, il aurait fallu mettre les homosexuels en quarantaine.

Cette affaire est surtout condamnable tant elle montre que l’UE, dont l’idéologie est censée lutter contre les monopoles, n’hésite pas une minute quand il s’agit de sauver la mise aux grands groupes. En tout cas, si les services vétérinaires me dressent un PV parce que j’ai coupé l’huile de la friteuse de ma barraque à frites avec un peu d’huile de vidange, zou ! direction la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Quant au "principe de précaution", il vaudrait une réflexion sur ce qu’il dit de notre société et de ses peurs "archaïques". Ce qui nous rapproche finalement de ceux qu’on considère comme "primitifs" ou "arriérés".


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe