SALOMON2345 4 juillet 2008 10:38

Si la politique n’est pas une morale, son exercice ne peut cependant négliger celle-ci et là réside toute la difficulté que la démocratie tente de résoudre pour le "MIEUX POSSIBLE". 
Le fait majoritaire, tel un tranchet, sépare "deux opinions que l’alternance permettra - le cas échéant et à chacune - de gouverner...
L’autre difficulté - hormis la probité relative parfois des acteurs - est que la morale de chacun n’est pas toujours la morale de tous et, faute d’éducation neutre et ojective pour apprécier l’enjeu, la démagogie fera alors son oeuvre....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe