Krokodilo Krokodilo 22 juillet 2008 09:09

Krikri,
Vous êtes réellement étonnante :

« Sont-ils tous dans l’erreur ? » « Eux non, vous oui. »
« Vos citations disent "sur la derniere syllabe du mot OU de groupe". C’est pas "outre l’accent de groupe". »

Vous n’avez même pas pris la peine de lire les nombreuses citations qui considèrent qu’il y a un accent tonique fixe sur la dernière sylabe ! Seule parmi les citations, celle de l’équipe du projet Evlang a ainsi joué la prudence en indiquant « OU de groupe », mais de nombreux avis considèrent qu’il existe un accent tonique fixe. Dois-je recopier ici une partie de mon article afin que vous daigniez lire ce qui ne va pas dans votre sens ?
Alors je répète ma question : sont-ils tous dans l’erreur ? Et parmi eux de distingués universitaires...


« Les best-sellers les plus utilises par les profs de FLE : »

Tiens ? Best-sellers, enfin un mot « français » où l’accent tonique n’est pas sur la dernière syllabe accentuée !

« Non VOUS confondez.
L’accent (que vous dites tonique) sur la derniere syllabe (de mot OU groupe) c’est : [une intonation (montante ou descendante) + un allongement de la syllabe. ] »

Le français n’est pas une langue tonale comme le chinois ! L’intonation montante ou descendante ne change pas le sens des mots, c’est uniquement une intonation qui varie selon l’accent régional, l’émotion, l’expressivité qu’on veut y mettre. Comme je l’ai dit, si on dit avec colère « apportez-moi un chocolat immédiatement ! », l’accent tonique de chocolat est encore sur la troisième syllabe (faible, comme toujours).


« La semaine prochaine un article sur les deux theories de l’accord du participe passe ...ceux qui sont pour et ceux qui sont contre ? »

Belle tentative de conclure par de l’ironie, mais vous avez fait des excuses à skirlet car les dictionaires ne sont effectivement pas d’accord entre eux sur ces définitions. N’est-ce pas la preuve que mon article n’est pas inutile et qu’il y a bel et bien un problème en la matière ?
Et qui fait les frais de toute cette confusion ? Les élèves FLE et même les petits Français, auxquels très peu de profs de français et de langue étrangère expliquent ces notions. J’ai dû l’expliquer moi-même aux miens... de façon simple, naturellement !

« On les entraine a distinguer "oui." "oui ?" « En somme, il faut qu’ils devinent eux-mêmes à l’oreille » « Oui, M. Jourdain, ils devinent a l’oreille ce que disent les gens. Comme vous-meme... »

Certes, il est bon que les élèves découvrent certaines choses par eux-mêmes, notamment dans les sciences expérimentales, mais point trop n’en faut. L’école et la transmission des connaissances servent justement à ne pas réinventer la roue à chaque génération ! Vos élèves ont probablement fini par répéter par mimétisme votre intonation sur la dernière syllabe (prononcée), mais ils auraient compris et appliqué beaucoup plus vite avec une simple explication. Est-ce qu’un prof de tennis file une raquette et dit simplement « regarde et fait comme moi, tu as des yeux, non ? » ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe