J.F. Clet 2 avril 2009 22:22

C’est en voyageant hors d’Europe et écoutant parler les gens de lointains pays que l’on peut prendre conscience des particularité de notre langue.

J’ai fait de fréquents voyages à Genève*, et écoulé parler les Genevois, ils placent l’accent tonique sur l’avant dernière syllabe, alors que nous le plaçons sur la dernière.
En me formant l’oreille, j’arrive maintenant à parfaitement comprendre les Genevois, et devenir presque bilingue (oui, presque parce qu’il y a encore les Suisses Alémaniques et Italiens que je comprend mal.... il faudra que je fasse un tour à Zurich.



.................................
*) Non pas avec de grosses valises...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe