HELIOS HELIOS 27 août 2008 14:43

Fermer le golfe Persique me semble une operation tres risquée, même du coté des Iraniens.

Comme l’auteur le fait remarquer, les chinois et les japonais ont leur petrole qui passe aussi par là, ainsi que les americains et l’Europe.
Au dela d’une crise de quelques jours je pense que les votes a l ’ONU serait rapidement identiques : re-ouvrir le passage.

Mines, fusées et usines n’auraient plus alors qu’une durée de vie relativement courte. Au dela des quelques inevitables accidents la zone nord-est deviendrait une zone de combats et les iraniens auraient bien du mal a s"y maintenir même si aucun debarquement international ne s’y fait.

Le "golfe" sera alors aussi surpeuplé de bateaux armés jusqu’aux dents que ne le sont les champs z’Elysées un soir de victoire de l’equipe de foot.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe