Pascal J. 8 septembre 2008 12:29

Ce qui m’étonne dans cette affaire, c’est que l’avocat du prévenu ait pu utiliser le prétexte de l’observance du ramadan par son client, pour en faire un argument.

Cette méthode reste néanmoins maladroite, car elle fait planer le doute sur les réelles motivations de la décision du parquet qui comme hazard, s’opposait jusqu’ici à tout report d’audience.

D’autant plus que l’argument du ramadan en lui-même reste grotesque : comment un individu visiblement "sans foi, ni loi" se retrouvant dans le box d’une cour d’assise pour un braquage (dont il est semble-t-il le principal acteur), peut-il se prévaloir des contraintes d’une observance d’une règle religieuse pour tenter d’échapper à la justice et répondre ainsi de ses actes ? Je connais bien des musulmans honnêtes qui, tout en observant le jeûne, font leurs 35 heures de boulot hebdomadaire sans sourciller, y compris lorque leur travail est pénible (BTP, nettoyage, industrie, etc...)

Alors, ne racontons pas n’importe quoi !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe