geko 13 septembre 2008 14:06

"Ces chiffres montrent que cette évolution défavorable est causée par le troisième larron de plus en plus gourmand dans la répartition des fruits du travail : l’état avec ses prélèvements obligatoires."

L’étatisme outrancier ne serait-il pas plutôt dû à une mauvaise gestion des dépenses plutôt qu’aux prélèvements obligatoires ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe