Nobody knows me Nobody knows me 2 octobre 2008 16:36

Et moi, je ne vais pas perdre les deux prochaines années pour vous, à trouver tous les mots que les Africains utilisent et qui proviennent d’Europe.

On ne peut pas dire que ç’eut été transmis par porosité de la culture, comme ça l’a été dans l’autre sens.
Plutôt imposé dirais-je.
Biensûr il n’y a pas eu que du bon, mais renier le rôle de l’Afrique dans notre "progrès" fulgurant me paraît très réducteur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe