Nobody knows me Nobody knows me 2 octobre 2008 17:40

Franchement, je ne vous suis plus. A parler sans cesse par citations interposées et impersonnelles, vous en arrivez à ne plus être très lisible... Peut-être me suis-je surestimé. smiley
Vous revendiquez une liberté d’expression mais prônez l’intolérance, critiquez la tolérance et l’affectez aux agonisants. Ce raisonnement me paraît complètement contradictoire !
Et Cioran n’avait peut-être pas non plus la science infuse.

Je vous laisse donc à votre intolérante solitude ou solitaire intolérance, comme il vous plaira.
Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe