Sandro Ferretti SANDRO 30 octobre 2008 09:47

M. Forest,
En relisant mon interview et à la lumière des remarques de Me Sandro, du cabinet Parcimoni et Bonessian, j’ajoute ceci :

Ce poste de Ministre de la Culture est épuisant. Avec tous ces saltimbanques qui meurent sans crier ni train ni gare, en général la nuit ou le week end, on ne sait plus où donner de la nécro. Tenez, l’autre jour, je rentrais d’un diner de cons, il était plus d’une heure du matin, mon mari met la radio pour suivre l’évolution du CAC 40, et boum, on annonce la mort de Jacques Villeret.
J’appelle Charles-Henri, mon nègre au cabinet, pour rédiger quelque chose : injoignable. Sans doute en train de bourriquer une attachée de fesse.
Obligée de rédiger quelque chose à 2 heures du matin, dans les effluves de Deutz et de Bollinger, sur des gens qu’on ne connait pas, vous n’imaginez pas ce que c’est.

Quand j’étais à l’économie , au moins, la bourse fermait la nuit et le week end, je n’étais pas réveillée par un krach boursier ( ou alors, rarement, mais bon, je ne tiens pas à parler de ma vie privée ici).

Tandis que là, faut avoir ses fiches prétes, ne pas confondre Dutronc et Piccoli, la rue de Solférino avec le Golfe de Porticcio. Pas simple. Tiens, Dutronc, il ne nous a jamais invité dans son maquis, alors que la Corse en mai, j’adoooore( pas en aout, il fait trop chaud et il y a trop de gens qui sentent mauvais avec ces congès payés pour toutes les bourses...). Ce manant à refusé de nous iviter car il dit que le vrai Paris s’éveille à 5 heures, et que nous sommes des opportunistes...
Et dire qu’il va falloir que je dise du bien de ces saltimbanques s’ils viennent à trépasser, ca me coupe le moral.
Tiens , mon Forestounet, je reprendrais bien une coupe, si c’est Avox qui paie.

Votre Cri-Cri


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe