Philippe Aigrain Philippe Aigrain 18 février 2009 22:55

Merci beaucoup de cet éclairage. Le lien entre le any-to-any qui est aussi un many-to-many et les phénomènes d’aggrégation, de mise en relation, en perspective, en contradiction parfois est ce qui rend possible la portée critique. Mais c’est aussi, comme je crois vous le suggérez, une construction qui dépasse cette seule portée critique, qui est porteuse de liens compatibles avec les libertés. Nous allons en avoir très besoin.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe