Marsupilami Marsupilami 4 avril 2009 15:02

@ mmarvin

Merci pour cette longue et constructive critique. Je vais essayer d’y répondre systématiquement :

""C’est probablement ce parti-pris radical contre l’islamisme qui l’a rendu con et même néo-cons." Je voudrais avoir une précision à ce sujet. Est-ce que une façon de dire que la lutte contre l’islamisme est une démarche à éviter ? Qu’elle rend plus facilement perméable aux idéologies de droite ? Que cette démarche est inévitable ?"

Ce n’est nullement une façon de dire que la lutte contre l’islamisme est une démarche à éviter, vu que je pense exactement le contraire. Historiquement, c’est l’extrême-droite qui a été la première à mener cette lutte, en l’amalgamant avec du racisme pur et dur. Puis progressivement c’est une droite plus modérée qui a pris le relais. Pendant ce temps la gauche restait quasi-inerte devant ce phénomène, par peur de se faire traiter de racisme d’une part, et aussi parce qu’ayant largement cessé de représenter la classe ouvrière tout en restant attachée à sa mythologie des "damnés de la Terre", elle avait besoin d’en trouver de nouveaux - en l’occurrence les immigrés africains, qui sont pour la plupart musulmans et constituent pour elle un réservoir non négligeable dl’électeurs potentiels. Ce n’est que depuis peu qu’une certaine gauche s’est réveillée et exprime, par exemple dans Riposte laïque, son combat laïque, de gauche et républicain contre l’islamisme. Cette démarche n’est donc plus inévitable. Ouf, car je suis un mec de gauche et anti-islamiste !

"qu’il ait basculé dans le camp de ceux qui soutiennent inconditionnellement les USA et Israël, même dans leurs pires errances guerrières et criminelles" : on peut se demander si tu lis CH. Val est certes adepte d’une certaine alliance avec les USA mais à part quelques néocommunistes ou altérobobos, tout le monde en Europe l’est d’une certaine façon. De plus, Val n’hésite pas à critiquer les décisions politiques américaines qu’il estime ineptes ou dangereuses. Pareil pour le gouvernement Israelien, qu’il critique chauqe fois que cela est nécessaire. C’est à dire assez souvent ces derniers temps...

""Et puis il y a aussi eu l’épisode de son soutien inconditionnel et outrancier au TCE et son mépris affiché des arguments des “nonistes”" : Val était pour le OUI et il en a fait état. Ou est le scandale ? Doit-on rapeller que des partisans du Oui se comportaient aussi de façon outrancières et insultantes parfois avec les partisans du NON ? Combien de fois un OUIste a t-il traité un NONste de facho au motif que LePen votait aussi NON ? "

Je suis d’accord avec toi. A l’époque, il ne devait pas y avoir beaucoup de "oui-istes" à Charlie Hebdo ! Mon opinion sur ce sujet est d’autant plus nuancée que j’ai longtemps hésité entre le "oui" et le "non", après avoir lu l’indigeste TCE. Européen convaincu et de sensibilité sociale-démocrate, j’ai fini par estimer que ce traité constitutionnel pouvait être un cadre aussi bien pour des gouvernements de gauche que de droite et j’ai voté "oui" sans aucun enthousiasme, tant le TCE faisait quand même la part trop belle à l’ultra-libéralisme. Mais j’aurais aussi bien pu voter "non". Et c’est propablement ce que je ferais aujourd’hui ! De ce fait je comprends très bien les positions des uns et des autres. Val a eu raison de défendre le "oui" et Mermet de défendre le "non" !

"" ses attaques débiles contre Internet" : il a son opinion. Il a des arguments parfois valables, parfois complètement absurdes. Je ne le suis pas sur ce point mais il ne me viendrait pas à l’esprit de dire de lui que c’est un con parce qu’il n’a pas la même opinion".

Ce qui est con, ce n’est pas son point de vue sur Intrenet, mais son manque total de nuances sur ce sujet. Je suis d’accord avec lui quand il dit que ce média permet de véhiculer n’importe quelles rumeurs ou théories complotistes, ce qui est un fait avéré et déplorable. Mais il jette le bébé avec l’eau du bain quand il ne prend pas en compte les contre-pouvoirs de l’information dont Internet est aussi le vecteur.

""son vidage intempestif de Siné" : Siné était depuis longtemps dans son collimateur. Val n’a jamais caché son aversion pour le personnage et ses idées, mais il lui a laissé sa liberté d’expression dans le journal relancé en 92. Je connais très peu de directeurs, tout média confondu, qui aurait fait de même".

Pour ma part, je ne lisais plus les billets de Siné depuis les années 94, quand il a eu une véritable crise de délire violemment homophobe qu’il n’a jamais renié. Siné a usé la patience de Val qui l’a débarqué suite non pas à son billet possiblement interprêtable de façon antisémite (pour ma part, sur ce coup là j’estime juste que Siné à mordu sur la ligne jaune), mais suite à son refus de s’en excuser, et surtout de clarifier sa position"
.

Je n’ai aucune sympathie pour Siné qui n’est pour moi qu’un gros beauf vulgaire et je contresigne le portrait que Desproges a fait de lui. Mais je trouve que Val aurait pu répondre d’une manière plus subtile à son dérapage. Mais peut-être cela servait-il une future nouvelle carrière ?

"Quand à Mermet... je dois dire avoir un peu de mal à cerner le personnage. J’écoute régulièrement son émission et j’ai l’impression que ce gars est un vrai schizophrène. Autant ses reportages "géographiques" sont intéressants et bien faits, autant ses émissions polémistes sont un salgimondis de propagande éhontée, un ramassis de ragots, de contre-vérités, un véritable déversoir de malheurs diffusés avec un voyeurisme sous-jacent qui met mal à l’aise parfois".

Tout à fait d’accord avec toi. Je trouve insupportable le Mermet propagandiste et trop souvent islamo-gauchiste. Je ne m’en suis pas caché dans mon article. Il y a des émissions de lui que je zappe complètement tant je n’ai pas envie d’entendre cette propagande. N’empêche qu’il fait aussi du bon boulot radiophonique.

" et que Mermet vient d’y faire une hilarante déclaration selon laquelle il se félicite qu’un collaborateur de Charlie-Hebdo, qu’il qualifie d’excellent et de très cultivé, soit sur le point d’accéder à la présidence de France-Inter… en signalant malicieusement, en fin de tirade, qu’il parle d’un certain… Siné ! La preuve qu’en vieillissant Mermet reste drôle, alors que Val devient sinistre." : Il a du la sortir le 1er avril non ? Mon dieu que c’est original... Si ça se trouve, c’est lui qui écrit les sketchs d’Arthur"...

En écoutant ça j’étais en train d’écrire cet article et sur le coup j’ai trouvé ça marrant. Mais nettement moins que les sketches de Font et Val, rassure-toi !

""Si Philippe Val devient président de France-Inter, la liberté d’expression, et en premier lieu celle de Daniel Mermet, va se retrouver en grand danger. Car l’ayatollah Val est tout sauf tolérant." : Je ne peux le juger que sur son CH. Et a le lire on peut dire que ce n’est pas le cas"...

Charlie-Hebdo et France-Inter, ce n’est pas le même format ni le même public. A CH il est obligé de composer avec une rédaction et des dessinateurs très à gauche, il n’a pas le choix sans quoi il perd son fond de commerce. S’il était amené à diriger France-Inter, ce serait très différent, et vue la haine qu’il voue à Mermet, il serait très tenté de lui faire subir un sort à la Siné.

"Par contre Mermet est en danger oui... S’il veut garder son émission, il va falloir qu’il fasse preuve d’ouverture d’esprit, ses émissions devront devenir équilibrées, argumentées, sans parti-pris ni propagande ou artifices pour délayer la sauce (je me souviens encore de son émission sur la Grande Guerre... pour cacher la trop courte durée de son travail, il nous balançait la chanson de Craonne en intégrale toutes les cinq minutes ou presque...)".

Probable, oui. Mais j’adore la chanson de Cranonne !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe