Cascabel Cascabel 16 avril 2009 17:08

Je maintiens l’accusation du raisonnement stalinien. Sauf que je le fais dans le cadre d’un débat et non d’un tribunal.
La loi Gayssot, que vous défendez, réprime sévèrement toute contestation des conclusions du tribunal militaire de Nuremberg, voila pourquoi je vous parle de tribunal militaire. Nous ne sommes plus dans l’histoire ni même la mémoire mais la dictature, tout simplement.
Quand vous parlez de « mémoire collective » vous entrez dans le champ de la subjectivité et non de la science. Or l’histoire a besoin de preuves, de critiques, de remises en questions, faute de quoi votre mémoire collective se transforme assez vite en mythe. Et un mythe encadré s’apelle un dogme. L’infaillibilité papale est à mes yeux tout aussi crédible que l’infaillibilité d’un tribunal militaire.
Pour Staline, la vérité scientifique devait se soumettre à la vérité du dogme marxiste. Il a donc « encadré » la recherche et interdit aux chercheurs en biologie de donner librement les résultats de leur recherche. Au nom de la cause du peuple il n’a pas hésité à travestir la réalité.
Encore une fois ne confondons pas la mémoire, subjective et émotive avec l’Histoire, discipline amorale car scientifique. Nous avons besoin des deux, nul besoin des tribunaux pour cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe