Jordi Grau J. GRAU 27 avril 2009 14:46

Je ne suis pas un spécialiste de l’histoire des sciences, mais il me semble qu’il ne faut pas exagérer la distance entre Descartes et Pascal d’une part, et entre Descartes et la science de son temps d’autre part. Pascal avait un certain mépris pour la physique de Descartes mais respectait sa métaphysique, qu’il reprend largement dans ses Pensées. Par ailleurs, d’un point de vue scientifique, Descartes n’est pas négligeable. En mathématique, il est un des pionniers de la géométrie analytique, si je ne m’abuse. Ensuite, sa conception philosophique de l’étendue (c’est-à-dire de l’espace) s’inscrit dans le mouvement d’idées de son époque. Contrairement à Aristote, qui distinguait des zones dans l’espace (zone sublunaire, c’est-à-dire terrestre et zone supra-lunaire), la pensée moderne a émis l’hypothèse que la nature a les mêmes propriétés partout, sur la terre comme au ciel. Descartes s’inscrit dans ce mouvement, et peut de ce point de vue être considéré comme un héritier de Galilée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe