mike57 15 mai 2009 23:37

Pour finir,je sais il se fait tard,mais pas assez pour les talibans d’Avox.

Donc,pour assurer la protection des minorités musulmanes immigrées établies en Occident et pour en préserver l’identité, l’OCI a décidé d’internationaliser sa lutte contre l’islamophobie, grâce à sa coopération avec les autres organisations internationales comme les Nations unies, l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe, l’OSCE, l’Union Africaine, et ainsi de suite.

Dans ce cas aussi, la politique de l’Union européenne, qui entend soutenir « la légalité internationale » de l’ONU, renforce, en réalité, le contrôle mondial de l’OCI, qui prédomine dans toutes les instances internationales. Mais la priorité politique de l’OCI est naturellement la destruction d’Israël et l’islamisation de Jérusalem. L’OCI prévoit de transférer son siège de Djeddah (Arabie Séoudite) à Al-Kods, la Jérusalem islamisée. Comme l’OCI a les caractéristiques d’un califat universel, la Jérusalem juive et chrétienne devenue Al-Kods, sera le siège d’où la charia gouvernera, comme [elle le fait déjà] à la Mecque, à Gaza et dans les lieux contrôlés par les talibans.

Cette stratégie se développe en association avec beaucoup d’églises ainsi qu’avec l’Europe. L’OCI veut que l’élimination d’Israël soit réalisée, avec une haine profonde, par l’ensemble de la planète, et spécialement les Occidentaux. En d’autres termes elle veut que ce soient les chrétiens eux-mêmes qui détruisent les racines de leur spiritualité. Ce serait un autre parricide après celui de la Shoah. La propagande universelle de haine envers Israël, qui se manifeste dans les canaux occidentaux par le biais de la victimisation et de l’innocence palestiniennes, est l’oeuvre de l’OCI. L’Europe palestinisée, et volontairement culpabilisée, continue à apporter un soutien financier, diplomatique, politique et médiatique à la Palestine et à promouvoir l’émergence d’un califat universel à Al-Kods, sur les ruines de l’antique Jérusalem.
Bonne nuit,Mike 57 Français de souche,athé et fier de l’ètre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe