eugène wermelinger eugène wermelinger 20 mai 2009 15:44

Tiens, le Brieli a bien passé l’hiver et revient en forme.

J’apprends donc qu’il était - ou est maisoculteur en Alsace.
Des gens qui pompent à tout va dans la plus grande nappe phréatique d’Europe, et ceci au point de l’avoir fait baisser énormément. Des communes doivent chercher l’eau plus bas. Tout en lui laissant un taux de nitrates qui dans certaines communes la rend impropre à la consommation, et sans espoir d’en voir baisser ces taux dans les 30 prochaines années, même si on arrêtait tout. Et pourtant on a fait évoluer la norme de 5 milligrammes à 50 ! (à 100 notre hémoglobine ne fixera plus l’Oxygène et on crève asphyxié) Merci les Bleris et cie. 
Le Brieli qui se vante d’avoir écarté PELT Jean-Marie de la foire Bio de Rouffach (qui aura lieu à Colmar, soit dit en passant). Alors là, il est loin le temps des Bannwarth,(Initiateur vigneron de Rouffach) maintenant que la foire Bio se fait l’avocat des OGM, du moins si j’en crois Brieli - qui signifie « gueulard » en alsacien. Bien trouvé. 
Tiens, à propos d’amarante un dicton alsacien : « S’Unkrut verreck net ». 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe