Christian Delarue Christian Delarue 20 août 2009 20:07

Bonjour J GRAU
Rapidement.

Une branche de l’altermondialisme signifie qu’il y en a d’autres qui se positionnent autrement. Il y a par exemple des régulateurs marxo-keynésiens qui voient différemment l’avenir de la crise globale. Il ne s’agit donc pas d’un texte d’ATTAC voté en CA.

« Défenseur du « bilan globalement positif » du socialisme soviétique ». Le néo-socialisme se doit d’offrir une perspective qui combat non seulement le capitalisme productiviste dominant mais aussi les grandes lignes de feu le système stalinien . Pour cela il convient de défendre la démocratisation la plus profonde dans la société et la défense des droits individuels et sociaux. Il s’agit de construire une société qui enclenche de multiples émancipations humaines. Il faut aussi changer le rapport au travail. Fin du stakhanovisme.

La démocratisaton en s’étendant franchie des crans qualitatifs. Trois à mon avis. J’en parle dans les "Les trois configurations démocratiques : libérale, sociale, socialiste"

http://www.legrandsoir.info/article8635.html

Le socialisme est une phase de l’avancée du combat altermondialiste. Concrètement il y a sûrement diverses façons d’enclencher un alter-développement. A mon sens il y a la bonne vielle question de la propriété à reposer, celle de réguler mais aussi réduire les marchés, (pas que le marché financier). D’où la place des services publics et de l’économie non marchande.

La démocratie sociale fait intervenir les citoyens dans un cadre élargie par rapport à la démocratie libérale (qui en est la forme la plus rabougrie) : sécurité sociale redonné aux salariés, privés d’emploi, étudiants futurs salariés. La démocratie socialiste (que j’ai appelé alter-démocratie par euphémisme) va encore plus loin, dans les entreprises, dans l’appareil d’Etat, dans la planification du « développement durable »

Les marchés n’ont pas disparus, les propriétaires du capital non plus, l’Etat est toujours là mais transformé avec plus de place à la démocratie sociale (tripartite avec plus de pouvoir aux représentants des salariés et des usagers) et mais aussi démocratie directe citoyenne notamment pour les choix de production planifiée dans le cadre du respect de la nature d’ou l’écosocialisme. La démocratie de l’économie planifiée là ou cette dernière est jugée pertinente pour contrer

Christian


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe