Claude Simon Tzecoatl 29 juin 2009 16:53

" »J’ajouterais que le jeu ne doit pas forcément être à somme nulle« 

C’est aussi accepter l’appropriation des biens réels par les créateurs de monnaie ex-nihilo. A savoir que l’on s’approprie les biens d’autrui grâce à des privilèges, tel avant 1789.

Je veux bien croire que la réalité est plus complexe qu’un débat à somme nulle ou pas, qu’un système monétaire à somme nulle produise peut-être, je dis bien peut-être trop de surchauffe économique, trop de fuites pour les banques (relativement à aujourd’hui), trop de plein-emploi pour le patronat par rapport à aujourd’hui, il n’empêche que éthiquement, absolument rien ne justifie de le remettre en question.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe