Claude Simon Tzecoatl 8 août 2009 09:56

Autre chose, donc toujours à Jean-Pierre Labrès :
Votre proposition est du très long terme, mais c’est bel et bien le rôle que le marché laisse à l’état. Mais il est certain que le marché (ci-représenté, que dis-je incarné par le péripate) n’est pas d’accord, car c’est synonyme de grignoter son bifteck.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe