Claude Simon Tzecoatl 7 août 2009 18:13

@Aetius,

C’est ce qu’il s’est quasiment passé de 1945 à 1973 en France lorsque de Gaulle, vainqueur moral de la seconde guerre mondiale avec les résistants communistes, a nationalisé la banque de France, discrédité avant guerre par les agissements de certaines banques françaises (Worms par ex).

Constatez qu’il a fallu reconstruire toute la France, et cela, sans problèmes de déficits publics. Depuis l’interdiction de l’état français d’emprunter à taux nul à la banque de France sous Giscard D’Estaing, les déficits publics ont commencé à fleurir, créant deux sources de revenus : l’une autour de la création monétaire fort lucrative, l’autre autour des déficits publics.

Cependant, les français, en votant pour Maastricht, se sont aliénés ce droit vis à vis de Bruxelles.

Il est fort probable que, devant le déballage immoral du comportement de nos banquiers, et de l’accroissement à terme intenable des déficits publics dans tout les pays occidentaux (notamment vieillissants), il faille y revenir : c’est d’ailleurs ce que l’on peut préconiser.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe