Le péripate Le péripate 9 août 2009 08:58

Sauf en quelques circonstances exceptionnelles comme l’exploitation des mines d’argent du Potosi par les Espagnols,l’inflation a toujours eu comme causes : rognage des monnaies, diminution du taux de métal précieux, émission par l’Etat (assignats, mark, etc...) et banques centrales (théorie du prêteur en dernier ressort). Les inflations liées au rognage et à la diminution du taux de métal ont toujours finalement été assez lentes comparées à ce qu’on été capable de faire notamment les états, qui sont les pires émetteurs de monnaies que l’on puisse imaginer.
A noter que la frappe des monnaies par le suzerain ne change pas le principe de monnaie équivalente marchandise, c’est bien plutôt seulement une marque comme Banania écrit sur un paquet de chocolat garantit une certaine qualité.Il était extrêmement courant de fondre une monnaie pour un autre usage, monnaie ou bijou, etc...

Maintenant lier taux d’intérêt comme contrepartie de l’inflation pose une question qu’il vous faut résoudre d’un point de vue historique : l’intérêt existe depuis des siècles, Aristote et sa chrématistique dénonçait l’intérêt (il avait tort mais c’est une autre question) à une époque où il n’y avait pas d’inflation ! Je vois mal que l’on puisse considérer comme sérieuse une théorie qui fait ainsi fi de toute l’histoire !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe