badr (---.---.218.143) 17 janvier 2006 22:13

« la solution ultime pour les deux parties est une collaboration harmonieuse fondée sur un équilibre sain »

Vous pensez qu’avec cette « collaboration harmonieuse » les dérives journalistiques cesseront ? Que par exemple, l’appropriation de médias par des groupes vivant de commandes de l’état, comme les marchands d’armes, sera enfin dénoncée ? Que la marchandisation de l’information cessera ? Que la promotion du social-libéralisme comme solution unique finira ?

Cette « collaboration harmonieuse » n’est-elle pas un artifice pour améliorer l’image des médias dominants, d’acheter à bas prix le travail de Monsieur tout le monde et de récupérer les « dissidents » ? L’appât du gain ne fera-il pas intégrer les contraintes de l’« infocapitalisme » aux « pronétaires » ? De quel pouvoirs disposent les « pronétaires » pour contre-balancer la censure des « infocapitalistes », s’ils décident de l’appliquer ?

Heureusement, que vous êtes « actuellement un peu isolé avec cette théorie » smiley

Dernière remarque : Internet est un outil de communication accesible à des couches aisées qui disposent des moins d’acquérir la technologie nécessaire pour surfer. La majorité de la « France d’en bas » est exclue de ce mode de « dialogue ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe