Asp Explorer Asp Explorer 15 septembre 2009 23:11

Ouais... Sauf qu’avec un plein d’essence, je fais 600 km. Il m’en faut donc deux pour rejoindre Nice (932 km). Supposons que je prenne mes précautions la veille, vu que je ne suis pas totalement stupide, ça me fait un arrêt en chemin.

- Sortir de Paris : 45mn
- Autoroute 900 km : 7h30 (sans me presser)
- Une pause de 20’ toutes les deux heures = 1h20
- Zut, j’ai oublié de faire le plein sur l’aire d’autoroute ! 10mn
- Rentrer dans Nice : allez, 30mn (jamais mis les pieds là-bas)

Total : 10h15.

Maintenant, prenons une voiture électrique dont l’autonomie est de 150 km, ce qui est supérieur à la moyenne de ce type de véhicule. Sauf que... ces 150 km sont mesurés dans des conditions idéales sur un circuit urbain, à 50 km/h, sans charge. Quid si on a une femme, trois gosse, cinquante kilos de valise et deux vélos à l’arrière ? On peut généreusement inférer, dans ces conditions réalistes d’un départ en vacances, que l’autonomie est trois fois moindre, soit, mettons, 50 km. Il faut donc recharger toutes les 25 minutes. L’opération de plein d’essence prend environ dix minutes (en comptant la queue, le remplissage du véhicule et le fait qu’il faut payer). Le changement de batteries étant une opération plus complexe que de remplir un réservoir de liquide, même avec un personnel diligent et compétent, on peut difficilement postuler qu’il prendrait moins de 15 minutes.

- sortie de Paris : 45 mn
- Autoroute 900 km : toujours 7h30
- rentrée dans Nice : 30 mn
- Oh, j’oubliais, dix-huit changements de batterie : 4h30
- Une pause toutes les 2 heures : 2h (eh oui, le trajet dure plus longtemps)

Total : 15h15

Outre le fait qu’on passe quand même 4h30 dehors à changer des batteries, à prier pour que les batteries tiennent jusqu’à la prochaine station-service et à se demander pourquoi on s’est lancé dans une telle galère, vous noterez qu’il y a une énorme différence entre les deux trajets. Dans le premier, on part à 7h pour éviter les bouchons, et on arrive à 17-18h à Nice. Dans le deuxième cas, on part à 7h pour éviter les bouchons, et on doit dormir à Marseille, parce que c’est pas faisable en une journée.

Notez, c’est pas plus mal de se reposer. 4h à trimballer des batteries, ça fatigue.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe