Pierrot Pierrot 22 octobre 2009 23:21

Réponses à votre dernier message,

1 - Courrier de l’ATPU à l’IRSN daté du 11 juin :

je ne travaille pas à l’ATPu qui est une usine qui s’est récemment arrêtée après la campagne de fabrication dite « MOX FOR PEACE » c’est à dire de la tranformation de plutonium militaire américain en combustible MOX recyclable en réacteur civil.

Ce serait indigne pour moi, de faire le petit télégraphiste.
L’ATPu de Cadarache confirme qu’elle a averti que la masse de plutonium incluse dans les 450 enceintes de contamination de l’usine serait plus élevée que celle évaluée avant le début du démantèlement.

Par ailleurs, je précise que l’ATPu a été arrêté car son autorisation de fonctionner était devenu obsolète du fait de l’évolution les contraintes de prévention du risque sismique avaient été « durcies ».

’était possible de faire les modifications en conséquence, mais AREVA (alors propriétaire de l’ATPu à l’époque) n’a pas jugé que c’était nécessaire puisque l’usine MELOX à Marcoule était plus moderne, plus automatisée et de capacité de production largement supérieure à l’ATPu.
Donc légèrement différent que l’affirmation de votre article.

2 - Bilan entrées - sorties :

L’ensemble de la période de fonctionnement de l’ATPu représente une entrée d’environ 25 à 30 tonnes de plutonium (PuO2 en réalité).
Le « Hold-up » de l’usine entrées - sorties serait donc proche d’environ 0,1 %.
Choquant pour un procédé long et complexe.

3- Pertes éventuelles d’oxyde de plutonium dans l’atmosphère :

Les nombreuses balises et équipement de mesure des éventuelles aérosols de PuO2 montrent que moins d’un millionnière de gramme de Pu serait dans les effluents gazeux ou liquides.
Cà on sait le mesurer simplement.

L’activité massique du Pu de type ATPu (composition isotopique et américium lié) est de 0,6 curie par gramme de Pu.
Rappel 1 Curie = 37 milliards de Béquerel.

J’espère avoir été clair même si j’ai un peu résumé.

Bonne soirée.
Pierrot


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe