Fergus Fergus 20 octobre 2009 16:30

Bonjour, Céphale.

Le management par objectif n’est pas une aberration en soi car il indique à une équipe les pistes d’amélioration de son activité. Qui plus est, cet objectif doit être négocié de manière contradictoire et accepté par les parties concernées.

Ce qui est imbécile, c’est d’en tirer systématiquement des conséquences en termes de récompenses ou de sanctions. L’intérêt a contrario est de pouvoir disposer d’éléments d’appréciation pour faire évoluer les critères pouvant concourir à tendre vers cet objectif ans qu’il soit nécessaire de mettre le personnel sous pression. Exemple : en déplaçant l’effort des opérateurs d’une tache bien maîtrisée vers une autre qui ne l’est pas suffisamment au vu des évaluations.

Une autre aberration nettement plus pénalisante pour les entreprises vient de la mode consistant à rendre les employés polyvalents, sous prétexte de rentabilité. Cette orientation peut avoir un intérêt en enrichissant le travail des personnes concernées. Mais le plus souvent on constate que cela aboutit non pas à augmenter les compétences, mais au contraire à les diminuer par dilution du temps et des occurrences d’intervention dans un domaine donné. La polyvalence est l’ennemi juré de l’expertise, et nombre sont les entreprises où cette approche a causé (et cause encore) de sérieux dommages en terme d’efficacité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe