Gazi BORAT 24 novembre 2009 16:19

Bon..

Ca ne se bouscule pas trop sous l’article Modiano..

Les usagers d’Agoravox doivent appartenir à la deuxième catégorie.

Je continue donc.. Cetr article me donnant envie de me replonger dans l’oeuvre et, étant éloigné de ma bibliothèque, je consulte l’excellent site : http://pagesperso-orange.fr/reseau-modiano/uncirquepasse.htm

.. et découvre que le livre que j’ai cité + haut erst mentionné dans le roma « Un cirque passe »

J’en profite donc pour recommander la lecture d’un des écrivains les plus curieux des années quarante : Maurice Sachs.

« La Chasse à Courre », son oeuvre la plus proche de l’univers de Patrick Modiano et « Le sabbat » - Tous deux autobiographiques..

Sur ce dernier, il assuma le rôle du « traître absolu ».. Curieuse tendance à l’autodestruction d’un être brillant mais qui souffrait d’être dépourvu du moindre sentiment de culpabilité.

Ce qu’en dit l’Encyclopedia Universalis :

Crapule misérable ou archange maléfique, Maurice Sachs laisse sur une époque troublée un témoignage irremplaçable.

Les étapes de son itinéraire singulier, on les suit à travers des œuvres autobiographiques, inégales mais qui ne laissent jamais d’étonner : Alias (1935), Le Sabbat (1946), La Chasse à courre (1948), ou encore une correspondance partiellement accessible.

Suivre sa vie, c’est aller de surprise en indignation et passer sans répit du cocasse à l’horrible. Traître et escroc, il est l’homme de toutes les contradictions : amoureux des deux sexes, vrai juif et (faux ?) chrétien, jouisseur et mystique, il peut à la fois écrire un livre sur Maurice Thorez et se compromettre quelques années plus tard avec les milieux troubles de la collaboration.

Dans sa jeunesse, il a fréquenté Cocteau et le tout-Paris, Gide et Max Jacob, également Violette Leduc. Le couple Maritain l’amène à la conversion catholique, puis au séminaire, qu’il quitte bientôt.

Marié aux États-Unis, il revient en Europe avec un ami homosexuel et abandonne aux quakers l’orphelin qu’il avait adopté. Il fait du marché noir pendant la guerre ; engagé dans le S.T.O., il dénonce les antinazis sur les chantiers de Hambourg"

Fin de citation

gAZi bORAt


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe