décurion 29 décembre 2009 13:51

Si vous empruntez à votre banque, de quoi acheter, ou construire une maison, votre banque va vous preter sur ses disponibilités, c’ est à dire en monnaie scripturale.
Imaginons un chèque 500 000 euros, que vous remettez en paiement. Il n ’est nulle part spécifié que sa valeur est scripturale, et donc, votre acheteur, déposant son argent à sa banque, cette dernière sera de fait autorisée à émettre, de la monnaie scripturale garantie par de la monnaie scripturale. si ces 500 000 euros sont utilisés pour diverses dépenses, ils seront ventilés entre divers établissement, qui chacun pourra émettre une masse de monnaie scripturale au prorata de ses encaissements. Celà peut durer indéfiniment, et sauf à apposer un marqueur sur chaque euro émis scripturalement, il est humainement impossible de connaitre le volume de monnaie scripturale en circulation.
Evidemment, on peut admettre, extrapoler, convenir, s’accorder, supputer, autant qu’on veut, mais savoir réellement en chiffres bruts, est impossible.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe