José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 19 janvier 2010 11:06

Une excellente nouvelle d’un pays qui apparaît de plus en plus comme une île isolée de paix et de prospérité perdue au milieu d’une sous-continent américain « plein de bruits et de fureur ». Et une page historique définitivement tournée : les Chiliens semblent avoir définitivement surmonté aussi bien les démons de la gauche totalitaire que ceux de la droite autoritaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe