colza 13 février 2010 09:58

Bonjour,
Ca me fait penser à une nouvelle que j’avais lue. Il s’agissait d’une parodie (encore une) d’Isaac Asimov et appelée « la sexagésimale » où les citoyens, à leur soixantième anniversaire, se voyaient offert un banquet à l’issue duquel ils étaient désintégrés, sans autre forme de procès.
Place aux jeunes...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe