L'enfoiré L’enfoiré 13 février 2010 10:04

Caleb,
 Je me suis amusé à lire votre article.
 Le plus « amusant », c’est que selon la théorie darwinienne, vous avez raison. Les virus poussent la nature à évoluer sans cesse, à tester ce qui est viable avec le moins de difficultés possibles.
 Cela se passe dans la nature. Les saumons qui remontent les rivières pour donner leur semence, certains insectes qui se laissent dévorés par leur progéniture et probablement encore beaucoup d’autres cas.
 L’homme a ajouté, on ne sait depuis quand, une morale dans l’« affaire ».
 Si le capitalisme a généré l’effet d’élimination pour cause de rentabilité que vous dites, à première vue, il a généré aussi la consommation par les « vieux ».
 Car après avoir amassé pour le 3ème et 4ème âge, les potentiels de pouvoir acheter ne se trouvent pas chez les jeunes, mais chez les jeunes.
 Jeunes qui ne trouvent plus les potentiels de s’incruster dans la société productrice et qui sont « alimentés » artificiellement par ... les vieux. Les caisses de pensions ne sont plus alimentées par les jeunes, futurs vieux. Et là, la boucle risque de se boucler.
 Suite au prochain numéro. Tiens on passe de l’analogique au numérique, du coup... smiley
 
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe