ddacoudre ddacoudre 13 février 2010 13:06

bonjour caleb

en faisant cet article amusant, tu ne peux savoir , a quel point ce fut un jour une proposition provocatrice que j’ai envoyé dans un, débat à l’encontre d’un ex camarade qui fut pourtant ministre, j’avais été même plus dur, je lui avait suggéré de rouvrir les fours crématoires pour bruler tous les "Entrops qui gênaient l’épanouissement des repus du système.

malheureusement c’est vers cette solution que nous nous dirigeons à petit pas, mais bien sur nous n’utiliserons plus de fours, cela a été dénoncé comme inhumain,
maintenant nous faisons des armes intelligentes qui explosent au dessus des villes et ne sélectionnent, que les militaires.

mais le problème que tu soulèves est plus profond que le côté par lequel nous l’abordons.
il touche aux processus de régulation des espèces.

la difficulté repose sur le fait qu’aillant la croyance que nous possédons le libre arbitre, nous ne relevons pas dans notre environnement sous qu’elle forme celui-ci par le produit de nos actions causé par les précédentes nous développons les causalités qui déterminerons nos comportements futur. nous en arrivons donc à penser que tous ce que nous faisons l’est d’une manière délibéré.
c’est ainsi que ne ne voyons pas que les conditions de vie que nous avons développé par la production de biens polluantes, notre organisation biologique l’interprète par ses sens comme impropre au développement de l’espèce, et comme certains animaux qui retiennent leur gestation qu’en la nourriture n’est pas suffisamment abondant, nous nous limitons par nos actions nos naissances, en croyant en être les auteurs seulement conscient.

ce siècle va certainement être le siècle de cette prise de conscience, le débat est déjà engager, mais n’a pas atteint les populations et reste entre initiés.

dans l’ensemble la procréation diminue malgré un accroissement global qui atteindra son apoger pour redescendre. a
alors pour tuer les vieux l’on peut attendre, car il me reste encore quelques bonnes années

cordialement.

dans nos analyses( la nature


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe