xa 17 février 2010 09:55

"une derniere chose,si la suisse s’en sort citoyen,c’est bien parce que ’cest un paradis fiscal« 

Juste pour info, en Suisse, la pression fiscale pure est de 31%, en excluant la Lamal (assurance maladie qui est obligatoire, mais n’est pas une administration fédérale ni cantonale, puisqu’elle repose sur des assurances privées).

De là à en faire un paradis fiscal »où on ne paye pas d’impôts« comme le veut la légende ...

Si on inclut les services payants de l’administration (et oui, en Suisse, certaines démarches administratives sont payantes, et comme ce ne sont pas des taxes, ca n’entre pas dans les statistiques des prélèvements étatiques) et la Lamal, on passe à une »pression fiscale" obligatoire de plus de 38%. Soit plus que l’Espagne, l’Irlande, l’Islande, pas très loin de l’Allemagne.

Les revenus de la confédération sont à 38% issus de l’impôt direct/anticipé, à 32% de la TVA. Les cotisations sociales représentent moins de 10% des recettes de l’Etat et des administrations publiques.

En clair, en Suisse on paye des impôts, et c’est le principal moteur des finances publiques, devant la TVA.

Paradis fiscal, vous avez dit ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe