Aurelien Aurelien 19 février 2010 14:17

Jean, je ne suis pas certain que ça fonctionne si bien que vous le pensez. D’abord, la protection sociale, en France, c’est déjà 33 % de la richesse nationale chaque année. Et au lieu d’ouvrir des horizons aux familles en difficulté, un certain nombre d’aides les enferment et rendent leur retour à l’emploi ou à une qualité de vie convenable bien plus difficile.

Pour ma part, la priorité numéro 1, une fois le gros de la crise passé, c’est le plein emploi. C’est lui qui remet les personnes en difficulté en selle, leur rend une dignité et leur ouvre l’espoir d’évoluer professionnellement. C’est aussi lui qui assure la pression à la hausse sur les salaires en mettant les salariés en position de force. Bref, c’est lui qui assure la croissance, le remboursement de nos dettes, et qui redonne confiance en soi à un pays mal en point comme le nôtre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe