Jean 19 février 2010 15:36

L’aide à l’Afrique telle qu’elle a été pratiquée est un autre débat. Cette aide n’a pas été sans contrepartie ou condition.

Et les conditions n’ont jamais été que l’argent soit distribué à ceux qui en manquent. Il s’agissait précisément de leur imposer une forme de « liberté économique », c’est à dire de leur ôter toute possibilité de choix dans l’usage de leurs ressources.

Enfin, il ne s’agit pas d’une aide des pays riches. Aucun pays n’en aide un autre dans la taxe Tobin. Dans l’exemple « avec 100 j’achète 40000 », une plus-value de 39900 est réalisée sur quoi ? Sur des différentiels de parité en achat-revente, c’est bien ça ? Je ne vois pas du tout le rappport avec une aide des pays riches.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe