sisyphe sisyphe 19 février 2010 17:09

Ensuite, cette « taxe Robin des bois » est à la fois contre-productive et inutile. Contre-productive quand elle complique le travail des intermédiaires financiers et la négociabilité des actifs. Car s’ils ont mauvaise presse et alors même que nous le sommes tous dans une certaine mesure, les « spéculateurs » sont bel et bien des intermédiaires économiques indispensables qui, en anticipant le futur, en n’agissant pas sur base des données actuelles, mais sur leurs expectatives de données futures, stabilisent les prix à long terme, facilitant ainsi l’achat et la vente pour les investisseurs ou les entrepreneurs.

Trop fort !!

Les « intermédiaires financiers », les « spéculateurs » « anticipant le futur » smiley smiley , « stabilisent les prix sur le long terme smiley smiley (celui des loyers, par exemple smiley )

L’auteur est un sacré pince sans rire ; ce texte, écrit au second degré, est une merveille d’ironie !
Une taxe »Robin des bois« de 0,005% qui va déstabiliser ces pauvres marchés financiers smiley, victimes des banques centrales smiley, responsables de la crise  smiley smiley , et »compliquer le travail des intermédiaires financiers«  smiley (si c’est pas une honte !!

Texte promis au prix de l’humour noir Alphonse Allais ... ou au prix Canard enchainé du »mur du con« de l’année (que dis je de l’année, de la décennie ! smiley

On comprend que l’auteur »n’aimerait pas faire partie de la ligue antialcoolique" ; parce qu’à ce stade d’ébriété de la pensée, ce serait un challenge particulièrement impossible à relever !

Encore bravo, Lucilio pour cette franche rigolade ; allez, un autre tour de piste (qu’on ait le temps de sortir les flingues) !!
 smiley smiley smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe