Traroth Traroth 25 février 2010 11:39

Votre postulat de base, « L’interdiction de la vente et de l’achat d’organes est à l’origine de la rareté », sur lequel repose tout votre article, est très contestable !

Ça signifie en gros que des gens qui actuellement n’accepteraient pas qu’on prélève leurs organes l’accepteraient si on leur offrait de l’argent en échange, ce qui est déjà discutable en soi.

Plus grave, le commerce des organes implique que celui qui ne peut pas payer n’a qu’à crever la gueule ouverte ! Le système actuel ne vise pas à la raréfaction, mais à l’égalité devant la maladie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe