xavdr 2 mars 2010 05:10

Signalons en outre que l’illétrisme en 1959 venait en partie importante des émigrés haïtiens au point que la province Oriente (le far-est de Cuba) avait un taux était proche de 50%. La campagne de « lettrisation » (en fait une simple alphabétisation comptée indument comme de la lettrisation) lancée par Fidel CASTRO a consisté à envoyer de façon surréaliste des milliers d’étudiants dans les campagnes cubaines pour enseigner durant quelques jouers dans chaque village l’alphabet et la lecture anonante avec un abécédaire propagandiste composé de Kalashinikov pour la lettre K, Révolution pour la lettre R, etc. Alors soudainement les statistiques sont passées de 76% à presque 100% sans aucun contrôle de terrain.


De la même façon les statistiques médicales sont truquées, avec une prise en compte de la mortalité infantile qui ne tient pas compte des enfants morts quelques heures après la naissance ni des avortements effectués en masse par décision administrative eugéniste (contre tout nouveau né avec des risques de maladies ou malformations).

Lucilio a raison de souligner qu’avant 1959 Cuba était n°1 ou dans le le peloton de tête de l’Amérique Latine sur de nombreux critères (PIB, revenu médian, durée de vie, alphabétisation, etc.).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe