vergobret 26 février 2010 19:54

Petit commentaire en guise de résumé politique et social, approche qui m’est plus familière (bien qu’économiste de la construction) ;

Sécurité
La loi Patriot Act (300 pages, validée 3 js après le 11 septembre 2001...) réputée transitoire est entérinée dans le Droit américain devenant la Military Commission Act et appliquée simultanément en Europe par les politiques (français, notamment) et députés européens qui ferment les yeux sur l’illégalité et les viols de constitution euro (accords d’extradition, présence institutionnelle -fbi, cia- sur territoire européen selon le droit américain) des textes approuvés. Le parlement européen approuve des textes contre l’intérêt des peuples...On ne demandera ni qui ni pourquoi...

Traité
GTatt, Omc, Amis, Nafta : transfert des pouvoirs des états vers des organisations non élues, c’est le processus de mondialisation ; démocratie de façade, pouvoirs réels déplacés vers de nouveaux centres.

Affaiblissement des états et pouvoirs politiques

Déréglementation, endettement des états par corruption (tvx publics subventions, dépenses militaires) : génération d’une dette puis privatisation et démantèlement du service publique. On reconnait les méthodes du fmi...
Précarisation de l’emploi, niveau de chômage maintenu élevé (délocalisation, mondialisation du marché du travail).
Régimes totalitaires maintenus afin de conserver l’attrait des délocalisations...Là c’est Bolloré (plantations, fret maritime, droits portuaires et douaniers) qui dit merci.
Organisations multinationales dotées progressivement des attribus de puissance d’états : communication, satellite, renseignement, fichiers d’individus (Swip), institutions judiciaires ; Omc, Amis, les états sont justiciables devant une cour internationale spéciale.
Armées privées : Dyncorp, Caci, Mpri. Et leur équivalent européens (corps anti émeutes)

Disparition de l’info : signe tangible du changement de nature du régime.

De cela il découle que :
Les politiques œuvrent contre les populations qu’ils représentent
( JC Paye, sociologue). Et la crise semble bien organisée, via l’euro.
Et qu’il est trop tard pour inverser la poussée selon le temps démocratique (G Chiesa, député), la guerre étant imminente (pétrole, gaz iraniens).
Les financiers et juristes qui ont théorisé la monnaie unique savaient ce qu’ils faisaient ; Règles d’empêchement, dette financière, réformes institutionnelles, répression.
Si ces lois provoquent des morts, les financiers spéculateurs ne seront pas seulement des vautours, mais des assassins. Au grand soulagement des amis de la nature, je l’espère.
Sur la pauvreté, je ne dirai rien, étant né dans un pays où on aveugle les enfant et brise leurs membres pour les envoyer mendier. Ce dont bien entendu n’est pas responsable le fmi, cela va de soi.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe