Romain Desbois 9 mars 2010 12:28

Et oui il ya ceux qui alarment des dangers, en général ils crient dans le désert. Et puis il ya ceux qui pleurent une fois que c’est trop tard.

C’est ce qu’on constate d’ailleurs au sujet des banques et de la crise.

Pour le nucléaire on attendra la prochaine catastrophe.....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe