King Al Batar Albatar 9 mars 2010 11:00

Bonjour, je suis tout a fait d’accord avec les propos que vous énoncez. Dnas bien des cas, aujour’hui on a l’impression que la lutte pour les droits des femmes est instrumentalisé pour opposer les femmes et le hommes.

On nous balance des pseudos études mal argumenté et très pauvres en sources, pourarrver à des conclusions encore plus absurdes...

Effectivement, il faut comparer ce qui est comparable et sortir que les femmes sont moins bien payés que les hommes à travail égal me parait etre un peu hatif comme conclusion. Est ce que l’on ne pourrait pas faire un comparatif des salaires à C.V égal plutot, parce que dans la boite ou je bosse par exemple, à poste égal le salaire est plutot différent en fonction du C.V. et des expériences du candidat.

De la même manière on nous sort tranquillement qu’une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son mari en France.... Ce qui est complétement faux, car dans cette statistique sont inclus les crimes passionels, qui sont quand même très différents des violences conjugales. Je m’explique en précisant très clairement que je suis totalement contre et condamne très fermement toutes les violences faites aux femmes.

Un crime passionel peut etre commis par un homme ou une femme, il s’agit d’une violence ponctuelle effectuée suite à une situation de crise dans un couple. Exemple : j’ai appris que ma femme depuis 15 ans, me trompe avec mon meilleur ami depuis 3 ans. Je les tue tous les deux. Bien evidemment c’est mal et abusé. Néanmoins je ne pense pas que ces chiffres doivent être pris en compte dans les maltraitances des femmes. Déjà parce que pénalement un crime passionel est largement moins réprimé qu’un meutre avec préméditation ou des violences faites à sa femme et avec répétitions. Et d’autre part, parce que le crime passionel c’est le crime le plus commis par nos concitoyens, qu’il est lié à la passion, la jalousie ou l’amour et que finalement ça pourrait arriver à n’importe qui (enfin n’exagerons rien tout de même)... Enfin je veux dire qu’il n’est pas nécéssaire d’etre un tordu qui rouste sa femme tous les trois jours pour faire un crime passionel. Au contraire, je suis sur, mais sans pouvoir le prouver, que les mecs qui commete un crime passionel, n’avaient jusqu’à lors jamais levé la main sur leur femmes.

Et puis il y a les vrais violences conjugales, qu’elle soient physique ou mentales, elles font mal, sont repitives et effrayantes.

Dans tous les cas, tous les types de violences sont condamnable, néanmois je trouve cela indélicat de mélanger crimes passionel et violences conjugales, d’autant que comme je le précisait, les crimes passionels sont les crimes les plus commis pas les francais, cela gonfle de manière biaisé la fameuse stat du « 1 morte tous les 3 jours ».

Je me demande pourquoi on tient absolument à convaincre les femmes qu’elles sont victimes de la société, alors qu’elles sont nettement moins discriminéré que les obéses par exemple (dans notre société les obéses hommes ou femmes sont victimes de très violentes discrimination). Il s’agit bien sur d’un exemple. IL y a également de très grandes disparité sociale et, à mon sens, la femme n’est pas une catégorie sociale, donc les femmes sont quand même différement traitées par la société et pas les hommes selon qu’elle sont issue de la grande bourgeoisie ou des classes sociales les plus basses.

Peut etre que continuer a victimiser les femmes (qui étaient en revanche de vraies victimes des hommes il y quelques décénies) permet de masquer d’autres disparités et d’autres victimes que sont les pauvres tout simplement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe