Hermes Hermes 22 mars 2010 15:55

Bonjour,

Article intéressant. A noter que la psychiatrie récente a tout fait pour éliminer la notion de psychopathes sociaux pour ne garder en lumière que ceux qui commettent des crimes horribles qui peuvent faire la une des journaux.

Ce rappel est donc indispensable.

Toutefois il faut quand même considérer que même les gens normaux ont du mal à ressentir de l’empathie, car c’est à la base des mécanismes de la personnalité de se différencier et de juger les autres avant même de les considérer comme être humains (et ça se saurait si l’empathie était facile d’accès). Certains peuvent aller très loin dans ce sens avant de se rendre compte de leur propre égarement. D’autres n’ont pas de limite semble-t’il, effectivement.

Avant de réaliser ce qu’ils font, certains (et pas forcément psychopathes) peuvent faire beaucoup de mal. Attention donc à ne pas tomber toutefois dans le piège de l’Explication (avec un grand E) à tous les maux de la terre.

Une vigilance s’impose quand même, et je vous rejoins.

Amicalement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe