Hieronymus Hieronymus 16 avril 2010 00:59

pour sincere et honnete qu’il ait pu etre, Robespierre n’en etait pas moins un individu extremement dangereux par le totalitarisme qu’il a mis en place « pas de Liberte pour les amis de la Liberte », avec des arguments comme cela, vous pouvez tout pour vous permettre !
le comite de salut public, la loi de Prairial, c’est quand meme lui ?
il y a une sorte de folie ds tout processus revolutionnaire, qui oblige leurs leaders a se radicaliser sans cesse face a la menace contre-revolutionnaire, bref du delire !
Robespierre pour instruit qu’il ait pu etre, n’etait sans doute pas un grand philosophe, il aurait pu mediter le sort des figures de l’Antiquite ou meme celui de Cromwell juste un siecle auparavant, l’historien anglais Burke avait lui tres vite compris ce qui allait advenir !

l’experience historique montre que les cyniques font de meilleurs politiciens que les idealistes, tout simplement car ils sont plus realistes, ils admettent la part du mal dans l’homme et savent bien qu’il est illusoire d’esperer l’eliminer completement ..
or Robespierre etait bien un idealiste, qui a voulu aller tres loin, trop loin, bref rideau !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe