slipenfer 9 mai 2010 13:33

L’euro ne baisse pas suite à une conjuration internationale mais bien parce que, après la tragicomédie grecque et celles qui sont programmées, il a perdu la confiance des investisseurs. Une devise équivaut à la confiance qu’inspire son émetteur. Le marché est aveugle, mais son verdict est juste et sans appel : comme avant – quand le monarque altérait la teneur en métaux précieux de la monnaie –, aujourd’hui, il se détourne du papier monnaie lorsqu’il sent que sa valeur est également sujette à caution. Et ni la taille d’un pays, ni la solidité de son gouvernement, ni ses ressources naturelles n’y changeront rien. C’est pourquoi le franc suisse est une devise infiniment plus recherchée que le rouble. Dans laquelle de ces deux monnaies préféreriez-vous être payé ou remboursé d’une dette ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe