slipenfer 9 mai 2010 13:35

D’abord, l’unique conjuration réelle et démontrable est en réalité celle des gouvernements – convertis en véritables junkies de la dette – contre les contribuables. Ensuite, les investisseurs n’attaquent rien ni personne, ils achètent simplement ce qu’ils croient devoir s’apprécier et vendent ce qu’ils estiment devoir se déprécier. Tout le monde ferait de même. Et enfin, ces investisseurs ont commencé à se défaire de leurs euros parce qu’ils n’arrivent plus à faire confiance dans les gouvernements européens et leurs manœuvres pour sauver les États insolvables, comme la Grèce qui a dépensé ce qu’il n’avait pas, en se faisant prêter l’argent pour payer les dépenses courantes d’une administration éléphantesque.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe