HELIOS HELIOS 22 mai 2010 13:47

merci de m’avoir répondu, mr Roux...

je sais que l’angleterre n’est pas la cause de tous les maux.

Mais sa presence favorise grandement ce que vous demoncez.
Sans elle, speculateurs et autres liberalistes débridés n’auraient pas les coudées aussi franches et les etats pourraient agir plus efficacement...

S’en séparer c’est un grand signe fort, mais surtout c’est une condition sine qua non de la contruction d’une autre Europe, dont l’indépendance, compte tenu des realités, serait la plus tangible.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe