bonsens 10 juin 2010 16:11

Je comprends mieux :si ce que vous dites , c’est qu’une dévaluation des pays PIGS ( ce n’est pas gentil , mais c’est clair ) associée à une réévaluation allemande , avec une France restant au milieu du chemin ne rééquilibrerait pas la balance commerciale française , alors oui , nous sommes d’accord : c’est un simple calcul de barycentre . Je crois que nous nous étions mal compris sur ce point . Le seul intérêt ( mais il n’est pas mince ) serait d’avoir un rééquilibrage des positions intereuropéennes, de la soutenabilité de ces positions si je peux me permettre une afffreuse traduction - aprés tout la france n’a pas avantage à avoir des voisins en déséquilibre économique ;
Quand aux conséquences sur l’Allemagne , je voulais dire plus précisément qu’elles ne nous intéressent que dans la mesure des répercussions que la situation allemande peut avoir sur notre pays . Et bien sur , il y en a : nous ne vivons pas en vase clos . Mais « in sine » , elles ne nous intéressent pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe